On s’est souvent interrogé sur l’origine de son nom ; certains érudits l’ont rattaché aux particularités même de la source et le font dériver du latin « Fontes Orbati » ; c’est-à-dire sources privées d’eau ou encore « Fons Turbatus », source dérangée ; d’autres y voient la transcription francisée de l’occitan « Font Estorba », source encombrée.

 

Image5